Aller au contenu principal

Les Faucons de la Basilique Saint-Martin à Liège

Cela fait 7 ans que des faucons pèlerins sont observés et nichent dans la tour de la basilique Saint-Martin à Liège (voir nos photos, ci-contre).

L'année dernière la régionale Natagora Liège, en collaboration avec la section AVES Liège (qui a financé l'achat du matériel) ont décidé de placer une caméra à proximité du nid.

Cependant, maman Faucon ne fut pas docile et les oeufs n'ont pas éclos.

Cette année, 2024, nous renouvellons l'expérience A suivre...

La société CheapTChip a été chargée de l’installation. Vous pouver observer le Nid et la maman Faucon DIRECT

 

En date du 2 mai 2023, nous avions reçu la visite de RTC Liège. Voici le lien du reportage :

En savoir d'avantage :

Ici, nous célébrons la beauté et la singularité de ces majestueux oiseaux de proie qui ont élu domicile dans un cadre peu commun, les clochers d'église. En choisissant ces lieux emblématiques et chargés d'histoire, les faucons pèlerins apportent une touche de vie sauvage et de nature au cœur de nos villes et villages.

Les faucons pèlerins sont les plus rapides de tous les animaux, capables d'atteindre des vitesses de 320 km/h et plus en piqué lorsqu'ils chassent leurs proies en plein vol. Ces formidables prédateurs sont dotés d'une vision exceptionnelle, leur permettant de repérer leurs proies à de grandes distances.

En décidant de nicher dans les clochers, ces oiseaux ont su s'adapter à l'environnement urbain. En effet, les hautes structures des églises offrent des points de vue panoramiques pour repérer leurs proies et des abris sûrs pour établir leurs nids.

N'hésitez pas à explorer notre chaine pour en apprendre davantage sur les faucons pèlerins et à vous impliquer dans la protection de ces remarquables oiseaux de proie. Ensemble, célébrons la cohabitation harmonieuse entre la nature et notre patrimoine architectural.

Un peu d'histoire pour ceux qui le veulent :

L'histoire et la biologie des faucons pèlerins (Falco peregrinus) sont fascinantes et témoignent de l'évolution et de l'adaptation de ces oiseaux de proie à leur environnement.

Histoire : Les faucons pèlerins sont présents sur Terre depuis des millions d'années. Des fossiles de faucons pèlerins datant du Pléistocène (il y a environ 2,6 millions à 11 700 ans) ont été découverts, prouvant leur ancienneté. Ces oiseaux ont toujours été admirés par les humains pour leur rapidité et leur habileté à chasser. La fauconnerie, qui est l'art de dresser des faucons pour la chasse, remonte à plus de 4000 ans et s'est pratiquée dans de nombreuses cultures à travers le monde.

Biologie : Le faucon pèlerin est un rapace de taille moyenne, mesurant généralement entre 34 et 58 cm de longueur et affichant une envergure allant de 80 à 120 cm. Les femelles sont généralement plus grandes et plus lourdes que les mâles. Le plumage des faucons pèlerins est principalement gris-bleu sur le dos et les ailes, tandis que le ventre et la poitrine sont barrés de rayures horizontales noires et blanches.

Ces oiseaux de proie se nourrissent principalement d'autres oiseaux qu'ils capturent en plein vol, grâce à leur incroyable vitesse et agilité. Les proies favorites des faucons pèlerins sont les pigeons, les étourneaux et les corneilles. Ils possèdent des serres puissantes et un bec crochu qui leur permettent de tuer et de dépecer leurs proies avec efficacité.

Le faucon pèlerin est monogame et forme des couples qui restent généralement ensemble pour la vie. La saison de reproduction a lieu entre février et juin, et les couples établissent des nids sur des corniches rocheuses, des falaises, des ponts ou des édifices humains tels que les gratte-ciels et les clochers d'église. La femelle pond généralement 3 à 4 œufs par an, qui sont couvés par les deux parents pendant environ 30 à 35 jours. Les jeunes faucons apprennent à voler entre 42 et 46 jours après l'éclosion et dépendent encore de leurs parents pour se nourrir pendant quelques semaines supplémentaires.

Les faucons pèlerins sont des oiseaux migrateurs et parcourent de longues distances pour passer l'hiver dans des zones plus chaudes. Cependant, certains individus ou populations peuvent être sédentaires si les conditions locales sont favorables.

Ces rapaces majestueux ont connu une période difficile au milieu du 20e siècle, en raison de la persécution humaine et de l'usage répandu de pesticides tels que le DDT. Heureusement, grâce à des efforts de conservation et de réintroduction, les populations de faucons pèlerins se sont rétablies et continuent de prospérer dans de nombreuses régions du monde.

 

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE PARTICIPE